26/12/2003

Des feuilles, écrit le 29.08.03

Et de m'écrier "grâce" devant la couleur des feuilles parce qu'elle change en automne. Tu ris et passes ton chemin. Et de ramasser telle coccinelle fatiguée, telle pierre parce que sa forme est étrange. Tu t'éloignes l'air indifférent.
 
Et de courir devant, en me saoûlant de l'air des bois. Tu cours derrière, étonné. Mais l'autre jour tu as assemblé, dans une boîte d'allumettes, quelques feuilles qui tournent en hélico quand on les jette en l'air. J'avais laissé tomber une feuille d'arbre derrière moi, que j'avais trouvée plus jolie. Tu as fait demi-tour, et tu l'as ramassée, puis me l'as glissée dans la main.
 
C'est, selon mon souvenir, le plus beau cadeau que jamais amant n'ait pu me faire.

19:57 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.