21/01/2004

Ce n'est pas l'écho...

Et vois-tu, mon ange, vois-tu que tu ne vois qu'une infime partie de moi-même...
 
Il arrive que les bruits environnants fassent eux-mêmes du bruit à l'intérieur.

20:52 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... les mots se bousculent en cohue comme dans une rue marchande... Les bruits passent en silence dans les moindres recoins de la cité et l'ange survola les toits des demeures fragilisées par les miasmes dévorant le bêton... et toi inconnue qui es-tu?

Écrit par : poète guerrier | 21/01/2004

... Verras-tu qu'un commentaire secret se cache derrière cette petite phrase?

Écrit par : poète guerrier | 21/01/2004

... j'aime bien ta photo (sur le site Têtes de bloggers), mais rassure-moi, tout s'est bien terminé??? :-)

Écrit par : nicolas | 22/01/2004

Ben... Pas tant que ça: l'écran a explosé ;-)

Écrit par : ptitanne | 22/01/2004

Les commentaires sont fermés.