23/02/2004

Chacun son tous-les-jours…

Chacun son tous-les-jours…

 

Heureuse de pouvoir le dire encore aujourd’hui, du moins parce que j’ignore tout de mon état de santé. Examen en cours. J’aurais abattu le médecin ; moi qui me préparais au pire, qui comptais les jours… Rien du tout. Je ne sais rien.

 

Encore quelques jours… quelques jours, il est vrai, qu’est-ce face à la durée de ma vie jusqu’ici ? Et face à celle de demain? Sans doute est-ce pour cette raison que je cherche à vivre plus intensément, ne rien manquer, m’accrocher à des broutilles, braquer tous les feux sur la puissance d’une pâquerette, quitte à perdre la raison, puisque celle-ci se préoccupe peu de ma destinée…

 

Ainsi ai-je laissé mon « espoir-d’un-jour-nouveau » en Italie lorsque je les ai entendu tout remettre entre les mains d’un Dieu qui fait tout de même ce que bon lui semble. Sans vouloir tout chaparder, j’ai décidé de le devancer de quelques mètres.

 

« Je reste persuadée qu’une vie vécue pleinement et intensément évite de penser à une autre vie ou à un vie plus longue. »

 

Marjory Stoneman Douglas



22:12 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... pas les mots... bas les maux... je croise les doigts

Écrit par : sans issue | 23/02/2004

Les commentaires sont fermés.