24/02/2004

L'épilogue

N’as-tu jamais remarqué qu’à l’épilogue, comme tous les personnages de l’histoire ont connu suffisamment d’embûches, d’opposants, de vents trop forts, l’auteur volontiers les fait rire et met leur bonheur, leur soulagement au sommet de tout le reste, ils les vivent et les ressentent de façon presque démesurée, comme si rien n’était beau avant.

 

Aussi, après les tempêtes, lors de mon épilogue je souhaite revoir tous les intervenants ; et des acteurs qui saluent l’assemblée je serai l’unique spectatrice.


12:56 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.