30/03/2004

Dernier acte...

Avant de quitter ce thème, je me permets de coucher ici l'extrait d'un ouvrage d'un de mes auteurs favoris. Un ouvrage qui parle de la  mort, mais qui célèbre la vie avant tout, et à quel point! Un extraordinaire hommage à ces fleurs d'amandier qui résistent, qui repoussent, qui aujourd'hui dans le monde, soulèvent les pierres de tant de tombeaux.

 

"Oui, nos mains vont disparaître…

Mais nos poignées de main, mais nos signes de bonjour, mais nos gestes d’adieu, mais l’invisible chemin de nos caresses… Nous n’allons pas les brûler.

 

Oui, nos pieds vont disparaître…

Mais la foulée de nos promenades, mais l’élan de nos courses, mais les sauts de nos jeux, mais le pas de nos danses et de nos rendez-vous… nous n’allons pas les noyer.

 

Oui, nos visages vont disparaître… Et nos oreilles, et nos lèvres, et nos yeux…

Mais nos sourires, mais nos écoutes, mais nos regards, mais nos baisers,… nous n’allons pas les enterrer."

 

Gabriel RINGLET, Un peu de mort sur le visage, Paris, Desclée de Brouwer, 1999.


06:58 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

et que de vérités en quelques lignes.

Écrit par : poète guerrier | 30/03/2004

Les commentaires sont fermés.