20/05/2004

Je ne mendierai pas au paradis.

Où seras-tu mon ange, dans un mois, dans deux… et dans trois ? Ne seras-tu plus qu’une image dans mon coffret, une présence au creux de mon histoire ? Ma route est tellement claire aujourd’hui: je ne peux rester davantage ; et toi, toi… tu t’en es allé déjà.

 

Tu marches à mes côtés pourtant, et je te reviens toujours.

 

Je ne réclamerai rien à ma vie puisqu’elle m’a donné le meilleur, je ne mendierai pas aux quatre coins du paradis, je ne serai pas de ceux qui cherchent leur Autre jusqu’à en user leur sandales. Tu étais venu à ma rencontre alors qu’il était déjà trop tard, et j’ai voulu tout réinventer.

Mais j’avais tout éteint il y a bien longtemps.

Et on ne réveille pas les morts, je le savais bien. « Fuir le bonheur de peur qu’il se sauve,… »

 

Il me faudra, quand même, apprendre à partir sans me retourner.

Parce que tout est bien ainsi.


20:06 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

... on ne sait jamais si tout est bien ainsi!

je t'embrasse bien fort.

même de loin!

Écrit par : poète guerrier | 20/05/2004

... Juste de passage...
Moi aussi je t'embrasse bein fort...
NB: Magnifique, cette visite de Waremme... sa grand place, ses cafés, sa gére rénovée, etc etc etc etc

Écrit par : Oli | 20/05/2004

... Sa gare rénovée... voilà que je me met à déconner, j'ai besoin de repos, j'vais dormir!!!

Écrit par : Oli | 21/05/2004

ne pas se retourner pour conserver le doute que quelqu'un fait signe au bout du chemin.....

Écrit par : blick | 21/05/2004

je pense que la lettre d'invitation donne un mot d'explication... LA 10/6 DANSE


Est-ce un Twist? Un rock acrobatique ? Une rumba ?

La « 10/6 Danse » c’est un peu tout ça mais sur le mode littéraire et verbal…

Un nouveau souffle, une ré appropriation du mot, de son caractère ludique, une envie de partager des mots qui nous touchent ou nous bousculent, voilà la danse laquelle nous vous proposons d’entrer.
Cela peut être par le biais de poèmes, de textes en proses, de calembours et autres jeux de mots, etc., Les textes peuvent être de votre plume ou non, l’important est de partager un moment de détente dont le fil conducteur est : « se faire entendre ».

L’expérience que nous voulons lancer est surtout une expérience relationnelle, de rencontre et de partage avec les poètes, écrivains, artistes, qui dorment en nous et dont l’heure du réveil est arrivée. La soirée se déroulera dans une ambiance très conviviale et chacun(e) est invité à s’exprimer. Venez donc avec vos textes, vos coups de cœurs, etc.

L’aventure vous intéresse ? Alors, rejoignez-nous !

La première danse aura lieu :

le jeudi 10 juin 2004
à 20 h

L’ATELIER DE LA DOLCE VITA
avenue de la Charité 37a
1210 Bruxelles ( près de la place Madou)

paf : 2.5 €
possibilité de restauration et de prendre un verre


Pour des raisons pratiques, nous vous demandons de réserver auprès d’Alain Huwé sur ellane_1@hotmail.com ou de Frédérique Longrée : 0478.34.80.92 ou flongree@hotmail.com

Écrit par : poète guerrier | 21/05/2004

Blick, c'est exactement cela... bien vu :-)

Écrit par : ptitanne | 21/05/2004

Les commentaires sont fermés.