11/10/2004

Explosion imminente

Prendre le train, suivre les rangs, mais j'ai planqué mes armes au-dedans tout au fond, explosion imminente, la vie me brûle il faut bien que ça sorte. Je vous ressemble, deux yeux pour entendre, une bouche pour toucher, je marche sur les mêmes asphaltes des mêmes ailleurs, mais quelque chose d'infime, une fêlure quelque part, d'ailleurs c'est encore rouge car je garde les blessures ouvertes, la seule chose qui garde vivant au milieu des villes.


07:10 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

... d'autres ailleurs.. d'autres armes.. d'autres *rien*. tout nous séparent.. et cette même vie qui nous rassemble. il n'y qu'un mot qui me vient à l'esprit quand 2 extremités se frôlent. ==> tension

Écrit par : .... | 11/10/2004

Les poètes et les magiciens ne sont pas mieux que les autres... Ce ne sont que des hommes!
et ils ne savent que détruire.

Écrit par : carole | 11/10/2004

tu sais ce qu'on dit... tout ce qui ne te tue pas, te rends plus fort...
Les anonymes font recette...

C'est étrange, cette impression que j'ai de te connaître
depuis belle lurette...

Écrit par : Christ | 11/10/2004

... Ils ont cela en plus: la vanité de voir ce que les autres ne voient plus, avec l'arrogance de le dire, et c'est en cela qu'ils dérangent.
Alors, en un sens, oui, tu as raison, ils détruisent... pour pouvoir mettre au monde.

Écrit par : Ptitanne | 11/10/2004

... tu n'es vraiment pas rancunière, je t'admire pour cela!

Écrit par : ... | 11/10/2004

la dernière fois que je l'ai vu... ..., il m'a hué de venir ici...

Écrit par : untel | 11/10/2004

Merci ... Une fée blessée se recherchant dans le verbe
Croyant avoir perdu son âme sur des rives en déroutes
Marchant, trottinant pour enfin galoper à en perdre haleine
Elle chine désespérément afin de retrouver un monde sans barrières
Rallier une âme aussi pure que celle d’un nouveau né
Aussi angélique que celle dont elle se présume abandonnée
Tel est le reflet que je découvre dans ta calligraphie

Écrit par : untel | 11/10/2004

Merci pour tes encouragements, tes verbes sont toujours aussi beau et ta plume un régal pour l'oeil.
Bonne continuation et gros gros bisous.

Écrit par : Cats | 11/10/2004

remake je ne posterai plus jamais anonyme-ment.. rien à cirer.. rien n'est grave.. la lune est belle et de temps à autre le traintrain déraille.

Écrit par : dôm | 12/10/2004

... Quelle bonne surprise!
Petit coucou à toi aussi!

Écrit par : Oli | 12/10/2004

juste un baiser déposé... sur ton front, un bisous... comme une plume... mais lourd comme l'enclume... il restera sur toi...

bisous anne

Écrit par : valou | 12/10/2004

Les commentaires sont fermés.