12/01/2005

Le hasard c'est Dieu qui passe incognito

Je passe plus souvent à la boutique de Jalil.

Il a beau jeu, à l’abri derrière son comptoir, avec ses sourires enjôleurs, son thé au lait et ses bâtons d’encens. Lorsque je rentre chez moi, mes vêtements gardent l’odeur de l’encens, serrée entre leurs mailles, et Jalil ne me quitte pas.

Alors mes pensées reviennent à L.

 

Hier, il m’a écrit :

 « Le bracelet qui te symbolisait est tombé de mon poignet. J’ai voulu le ramasser, mais il s’est cassé. Est-ce un signe ? »

___________________________________

 

Maman joue aux devinettes :

Qu’est-ce que la grammaire, me demande-t-elle.

Je réponds: «Un livre ennuyeux avec plein de règles dedans

Maman sourit avant de me répondre : « une vieille dame qui a encore ses règles »...


14:46 Écrit par ptitanne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... enfin des nouvelles... bisous à toi et bonne année... il n'est jamais trop tard...

Écrit par : carpe diem | 12/01/2005

Les commentaires sont fermés.